« Tarsis 28, todo un «Cruiser» »